ASSOCIATION GRAINES D'ESPOIR A SAINT DENIS-SUR-SCIE

Publié le par L'équipe graines d'espoir

Avant d'entreprendre sa dernière année comme élève infirmière à l'école de Dieppe, Julie Plouard, de Saint-Denis-sur-Scie a décidé de partir comme volontaire dans un orphelinat au Tchad. Situé près de N'Djamena, l'orphelinat Béthanie comprend un centre de protection maternel infantile où Julie a travaillé. "J'ai travaillé à 90% de mon temps dans le PMI et à 10% dans l'orphelinat. Ce sont des enfants pour la plupart rachitiques, entre la vie et la mort, parfois abandonné devant la porte, parfois apportés par leur mère que je découvre".

L'orphelinat tenue par un couple franco-suisse, se bat pour subvenir aux besoins de nutrition qui sont le lot quotidien des enfants trouvés ou apportés. Pesée, réhydratation, soins alimentaires sont prodigués. Malgré la vetusté du lieu, des enfants reprennent du poids, certains rejoignent alors l'orphelinat, les plus chanceux rejoignent les bras de leurs mère qui ont retrouvé le sourire.

En regagnant la France, Julie n'oublie ni les regards perdus, ni les pleurs de désespoir, ni l'espoir retrouvé quand l'un d'entre eux a franchi le seuil de la guérison. Elle crée alors, avec son compagnon Benjamin Fleury, l'association graines d'espoir.

Beaucoup de gens ont déjà envie de se joindre au combat. Benjamin n'est pas allé au Tchad "mais les photos m'ont suffits", confie-t-il. Ces photos, témoignages du vécu, poignantes, dures mais aussi pleines d'espoir, Julie les a diffusées lors de la première soirée qu'ensemble ils ont réalisée.

Article paru le dans l'hebdomadaire régional LE COURRIER CAUCHOIS du samedi 24 février 2007 n°3.099
 

Publié dans Revue de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article